Navigation – Plan du site

Archives, archivistes, archivistique dans l'Europe du Nord-Ouest du Moyen Âge à nos jours

Entre gouvernance et mémoire
Sous la direction de Martine Aubry, Isabelle Chave et Vincent Doom
Avec la collaboration de Michael Moss, Martine de Boisdeffre, Nancy Bartlett, Laurent Ferri, Monique Mestayer, Odile Parsis-Barubé, Bénédicte Grailles, Thérèse Charmasson, Madeleine Jacquemin, Stéphanie Quantin, Christian Hottin, Claude Depauw, Jean Le Pottier, Nathalie Vidal, Pierre-Jean Niebes, Patrice Marcilloux, Christophe Drugy, Alfred Minke, Sylvie de Smet, Eljas Orrman, Rosine Cleyet-Michaud, Didier Devriese, Marc Libert, Eddy Put, Denise Ogilvie, Alain Droguet, Daniel van Overstraeten, Marie Ange Nawrocki et Christiane Demeulenaere-Douyère

Le colloque tenu au Centre des archives du monde du travail, l’un des cinq centres d’archives dépendant des Archives nationales, du 2 au 4 décembre 2004, est né du souhait de la section régionale Nord-Pas-de-Calais-Picardie de célébrer, au plan local, le centenaire de l’Association des archivistes français.
Organisé avec la coopération du Centre de recherches historiques sur l’Europe du Nord-Ouest (Université de Lille 3), ce colloque a fondé son projet scientifique sur une démarche pluridisciplinaire mêlant archivistes et universitaires, professionnels et utilisateurs, aux liens naturellement étroits et aux finalités complémentaires. L’appel à communications, diffusé dès 2002, privilégiait une période chronologique large, allant de l’Antiquité à nos jours, et un espace géographique ouvert, comprenant les régions du nord-ouest de la France (Nord, Pas-de-Calais, Picardie, Normandie), la Belgique, les Pays-Bas, le nord de l’Allemagne, le Danemark, la Finlande, la Suède, la Norvège, l'Islande, le Royaume-Uni et l’Irlande.
Dans cet espace sans cohérence historique apparente se sont tissés des liens politiques à géométrie variable et des relations économiques polymorphes, dont l’Union européenne forme la dernière représentation. Dans ce cadre aussi, par leur richesse ou par leur indigence, les archives sont le témoin privilégié du rapport entre l’espace et le temps, du flux et du reflux des activités et de l’autorité, mais aussi de la relation indéfectible entre la gouvernance et la mémoire, dont la nature et le mouvement demandent à être jalonnés de balises chronologiques et phénoménologiques.
Les interventions devaient fournir aux chercheurs, aux historiens généalogistes comme aux amateurs, des clés d’accès à cette mémoire, afin d’éclairer le contexte de production et le contenu du matériau produit, transmis, légué et exploité. Elles ont été réparties en trois thèmes, appréhendant dans leur dimension historique l’objet mémoriel - les archives, - issu de l’action primaire des structures et des individualités qui le génèrent ; l’agent - les archivistes -, qui veille à la pérennité de la mémoire ; l’action - l’archivistique -, nécessaire à la préservation et fondée sur une science dont les principes se sont progressivement forgés.

Informations

Collection :
Histoire et littérature de l'Europe du Nord-Ouest
Éditeur :
IRHiS
Date de parution papier :
janvier 2007
Mis en ligne en :
juillet 2012
Lieu de parution :
Villeneuve d'Ascq
Année de parution :
2007
ISBN :
2-905637-51-X1
Nombre de pages :
327 p.
Format :
16 x 24
Prix :
23 euros

À propos des auteurs

  • Logo IRHIS
  • Logo CNRS
  • Les livres de Revues.org